Loading

Le Crisis Tour

bruce_portrait_crisis-tour En 2008, alors que les médias du monde entier crient « A la crise ! », Bruce Brenson se lève et dit « Stop ! ». Il remet de la gomina dans ses cheveux devenus longs et ondulés (les racines, sûrement), et prend le premier avion pour Chicago, Illinois. C’est en buvant un verre de scotch et en fumant un cigare dans un café-concert de Bronzeville, son quartier d’origine, qu’il rencontre un groupe de cinq musiciens de funk. L’histoire dit que c’est en les voyant qu’il s’écria dans la langue de Shakespeare  »Marvelous! ». Ils ne le quittèrent plus jamais. Le  »Crisis Tour » naît ce jour-là.