Loading

Le succès

bruce_succes En février 1969, Sylvester Stewart, plus connu sous le nom de Sly Stone, vient demander à Bruce de le faire répéter pour un petit festival qui aura lieu en août dans un petit village de l’état de New-York, à Bethel. Bruce, dans un élan de générosité, acceptera, et fera répéter ceux que tout le monde connait désormais sous le nom de [[Sly and the Family Stone]]. Grâce à leur prestation (entre autre), ce petit festival devient alors mythique sous le nom de [[Festival de Woodstock]].   En 1970, c’est [[James Brown]] en personne qui se déplace pour le supplier de lui écrire un titre. A cette époque, il vient de se faire lâcher par plusieurs de ses musiciens et il a besoin de remonter la pente. Bruce consent alors à lui écrire une chanson qui fait référence à un surnom que les femmes de tout le quartier lui donnent :  »The Orgasmic Machine ». Devant les exigences du rythme, il opta finalement pour  »Sex Machine » en gardant le clin d’œil. La chanson eut alors le succès qu’on lui connait.   En 1974, la Jacksonmania est à son comble et les [[Jackson 5]] ont besoin de sang neuf pour rester au top. C’est en la personne de Bruce qu’ils trouveront leur salut. Au printemps, Jermaine se déplace à Chicago pour lui demander de l’aide. Après négociations (sa réputation était en jeu), il accepte et eut l’humilité de proposer une solution à leur problème. Plus fort que le 5, il y a le 6. Il deviendra alors le sixième Jackson 5 en studio. La sixième voix. Telle le sixième sens, elle est là, on le sait, mais personne ne peut le prouver. Génie de l’ombre il était, génie de l’ombre il restera.   C’est dans ces années qu’on commence à le surnommer  »The God of Funky Music »